L'OMS plaide pour une réduction de la violence à l'encontre des femmes

L'OMS plaide pour une réduction de la violence à l'encontre des femmes

media:entermedia_image:040c17fe-73fd-44de-a8f4-7e44e30e86fc
Près de la moitié des femmes victimes d'homicides sont tuées par leurs maris ou fiancés présents ou passés. C'est ce que révèle un nouveau rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui invite les gouvernements à lutter contre la violence domestique.

Près de la moitié des femmes victimes d'homicides sont tuées par leurs maris ou fiancés présents ou passés. C'est ce que révèle un nouveau rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui invite les gouvernements à lutter contre la violence domestique.

Dans un document consacré à la violence et la santé, l'OMS précise que 7% de tous les décès enregistrés chez les femmes de 15 à 44 ans dans le monde sont imputables à la violence.

"Il nous faut entendre les voix des victimes des violences, car exposer ces actes constitue le premier pas vers la réduction de la violence dans nos sociétés", a commenté la directrice de l'OMS, Gro Harlem Brundtland.