L'envoyé de l'ONU en Corée du Nord s'inquiète de la détérioration de la situation humanitaire dans ce pays

18 novembre 2002

Le responsable de l'ONU pour les secours humanitaires en République démocratique populaire de Corée a mis en garde contre la détérioration de la situation alimentaire et humanitaire dans ce pays.

Dans une conférence de presse donnée aujourd'hui à New York, Masood Haider a précisé que le Programme alimentaire mondial (PAM) était contraint d'éliminer environ la moitié des six millions de personnes récipiendaires d'une aide humanitaire en Corée du Nord, en raison de l'insuffisance de son budget. La moitié des personnes qui reçoivent ce type d'aide sont des enfants, a souligné M. Masood, exhortant la communauté des donateurs à intervenir de façon décisive pour permettre au PAM de financer l'acheminement accéléré de l'aide humanitaire à destination de ce pays.

La lenteur des annonces de contributions pour la République démocratique populaire de Corée est imputable, en partie, à l'absence d'un dispositif de contrôle de l'aide fournie et au refus des autorités de Pyongyang de garantir l'accès sans entrave des agents humanitaires aux populations dans le besoin. La situation politique qui règne actuellement dans la péninsule constitue également un facteur d'inquétude.

M. Haider a exprimé l'espoir que les considérations politiques n'influeraient pas sur la décision d'accorder une aide humanitaire. "Les populations qui bénéficient de l'aide de l'ONU ont en véritablement besoin", a-t-il noté. "Elles n'y sont pour rien dans la situation politique de la région".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.