Un groupe de représentants des institutions de l'ONU étudient les progrès réalisés en Afghanistan et les défis à relever

18 novembre 2002

Un groupe de représentants des institutions de l'ONU s'est réuni ce matin à New York à l'initiative de Jan Kavan, le Président tchèque de l'Assemblée générale, pour examiner les progrès réalisés en Afghanistan depuis la signature des accords de Bonn de décembre dernier, et pour identifier les énormes défis à venir.

Un groupe de représentants des institutions de l'ONU s'est réuni ce matin à New York à l'initiative de Jan Kavan, le Président tchèque de l'Assemblée générale, pour examiner les progrès réalisés en Afghanistan depuis la signature des accords de Bonn de décembre dernier, et pour identifier les énormes défis à venir.

Dans un message adressé à cette occasion, le secrétaire général Kofi Annan a souligné que les principaux objectifs fixés l'année dernière, comme la création d'un gouvernement intérimaire, la convocation d'une Loya Jirga, la traditionnelle assemblée afghane, et l'établissement d'un certain nombre de commissions ont été atteints, "malgré la destruction des infrastructures du pays".

M. Annan a également mis l'accent sur les difficultés des tâches à venir, comme la création d'institutions stables et démocratiques et le renforcement de la sécurité, éléments pourtant indispensables au retour à la normale du pays. Le message du secrétaire général a été délivré aux participants par Kieran Prendergast, responsable de l'ONU aux affaires politiques.

La réunion regroupe des membres de différentes agences humanitaires du système de l'ONU, de la Mission de l'ONU en Afghanistan (MANUA), des responsables afghans, et des représentants de la société civile.

Par ailleurs, l'Organisation de l'ONU pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a annoncé qu'elle tiendrait une réunion cette semaine pour étudier la meilleure manière de préserver les restes des statues des Grands Bouddhas détruits l'année dernière par les autorités taliban. La réunion, qui se déroulera en Allemagne, aura pour objet de recueillir les fonds nécessaires au renforcement des sites sur lesquels ont été construites ces statues, et qui risquent de s'effondrer.

De son côté, l'Organisation alimentaire mondiale (FAO) a annoncé aujourd'hui qu'elle procéderait à la distribution de 3 700 tonnes de graines de blé et de 7 000 tonnes d'engrais à quelque 500 000 agriculteurs afghans victimes de la sécheresse.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.