Le chef du PNUE signale la présence d'uranium appauvri en Bosnie-Herzégovine

14 novembre 2002

Le chef du Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE) a signalé que l'examen d'échantillons prélevés en Bosnie-Herzégovine avaient révélé la présence d'uranium appauvri dans les zones qui avaient été bombardées par les forces alliées pendant la guerre des Balkans des années 1990.

Le chef du Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE) a signalé que l'examen d'échantillons prélevés en Bosnie-Herzégovine avaient révélé la présence d'uranium appauvri dans les zones qui avaient été bombardées par les forces alliées pendant la guerre des Balkans des années 1990.

L'uranium appauvri, substance extrêmement toxique, est utilisé dans la fabrication de différentes amunitions, fusées ou bombes. Selon le PNUE, les zones contaminées des 15 régions inspectées sont relativement étendues.

L'équipe du PNUE a également prélevé 200 échantillons environnementaux, dont 42 de différentes sources d'eau. Leur examen permettra d'établir les effets de l'uranium appauvri sur les nappes phréatiques de la région.

Le rapport du PNUE est publié à la veille du voyage que le secrétaire général de l'ONU doit effectuer dans les Balkans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.