Le HCR se préoccupe des opérations de contrôle menées dans les camps de réfugiés d'Abidjan

Le HCR se préoccupe des opérations de contrôle menées dans les camps de réfugiés d'Abidjan

L'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a exprimé sa préoccupation devant les opérations de contrôle menées par les forces de l'ordre ivoiriennes sur les sites de fortune d'Abidjan qui abritent les candidats à l'asile, affirmant que ces contrôles rendaient les réfugiés "nerveux" et "vulnérables".

L'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a exprimé sa préoccupation devant les opérations de contrôle menées par les forces de l'ordre ivoiriennes sur les sites de fortune qui abritent les candidats à l'asile, affirmant que ces contrôles rendaient les réfugiés "nerveux" et "vulnérables".

Le HCR a précisé aujourd'hui dans un communiqué qu'elle accueillait à présent environ 1000 réfugiés déplacés dans sept centres d'hébergement autour d'Abidjan.

Par ailleurs, le HCR a exprimé son inquiétude devant la poursuite des combats en Colombie, qui, à son avis, forcent un nombre croissant de civils à fuir dans les pays voisins.

Un porte-parole du HCR a précisé aujourd'hui aux journalistes qu'au cours des récents mois, l'intensification des combats dans les régions frontalières de la Colombie avec l'Equateur, le Panama et le Venezuela avaient contribué à l'arrivée de réfugiés colombiens dans ces pays.