Le HCR se préoccupe des opérations de contrôle menées dans les camps de réfugiés d'Abidjan

8 novembre 2002

L'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a exprimé sa préoccupation devant les opérations de contrôle menées par les forces de l'ordre ivoiriennes sur les sites de fortune d'Abidjan qui abritent les candidats à l'asile, affirmant que ces contrôles rendaient les réfugiés "nerveux" et "vulnérables".

L'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a exprimé sa préoccupation devant les opérations de contrôle menées par les forces de l'ordre ivoiriennes sur les sites de fortune qui abritent les candidats à l'asile, affirmant que ces contrôles rendaient les réfugiés "nerveux" et "vulnérables".

Le HCR a précisé aujourd'hui dans un communiqué qu'elle accueillait à présent environ 1000 réfugiés déplacés dans sept centres d'hébergement autour d'Abidjan.

Par ailleurs, le HCR a exprimé son inquiétude devant la poursuite des combats en Colombie, qui, à son avis, forcent un nombre croissant de civils à fuir dans les pays voisins.

Un porte-parole du HCR a précisé aujourd'hui aux journalistes qu'au cours des récents mois, l'intensification des combats dans les régions frontalières de la Colombie avec l'Equateur, le Panama et le Venezuela avaient contribué à l'arrivée de réfugiés colombiens dans ces pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.