Kofi Annan exhorte les autorités de Bagdad à respecter les dispositions de la nouvelle résolution du Conseil de sécurité

Kofi Annan exhorte les autorités de Bagdad à respecter les dispositions de la nouvelle résolution du Conseil de sécurité

Déclaration de Kofi Annan au Conseil de sécurité
Saluant l'adoption à l'unanimité de la nouvelle résolution du Conseil de sécurité sur le retour des inspecteurs de l'ONU en Iraq, le secrétaire général Kofi Annan a lancé un appel aux autorités de Bagdad pour qu'elles respectent les exigences de la communauté internationale.

Saluant l'adoption à l'unanimité de la nouvelle résolution du Conseil de sécurité sur le retour des inspecteurs de l'ONU en Iraq, le secrétaire général Kofi Annan a lancé un appel (en anglais) aux autorités de Bagdad pour qu'elles respectent les exigences de la communauté internationale.

Intervenant après le vote de ce matin, le secrétaire général a affirmé que la résolution adoptée à l'unanimité contribuait à renforcer la cause de la paix et à donner une nouvelle impulsion aux initiatives destinées à faire respecter la sécurité internationale.

"L'Iraq a maintenant une nouvelle possibilité de se conformer à toutes les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité", a souligné M. Annan, affirmant qu'un Conseil de sécurité uni avait envoyé un message très puissant aux autorités de Bagdad. "J'espère que l'Iraq en tiendra compte", a-t-il dit.

Parlant aux journalistes après la réunion du Conseil de sécurité, le secrétaire général a notamment invité les Gouvernements des Etats arabes à faire pression sur l'Iraq pour qu'il se conforme à la résolution adoptée ce matin. Affirmant que le simple accueil par l'Iraq des inspecteurs de l'ONU ne suffisait pas, M. Annan a précisé que ce qui comptait désormais était "l'exécution" des dispositions de la résolution. Il s'agit de "nouvelles règles du jeu", a-t-il dit.

Pour sa part, le Président de la CCVINU, Hans Blix, a précisé que l'adoption à l'unanimité de la résolution avait renforcé le mandat des inspecteurs, mais que son application concrète exigeait la coopération des autorités iraquiennes. Il a aussi indiqué que l'équipe d'inspecteurs de l'ONU devrait pouvoir se rendre en Iraq autour du 18 novembre.