Un rapport de l'ONU signale une détérioration de la situation des droits de l'homme au Guatemala

6 novembre 2002

La situation des droits de l'homme connaît une sérieuse détérioration au Guatemala, où juges, journalistes et défenseurs des droits de l'homme sont en butte aux intimidations et aux menaces. Certaines de ces personnalités ont même été assassinées, signale le dernier rapport publié par la Mission de l'ONU au Guatemala chargé de vérifier l'application des accords de paix dans ce pays.

La situation des droits de l'homme connaît une sérieuse détérioration au Guatemala, où juges, journalistes et défenseurs des droits de l'homme sont en butte aux intimidations et aux menaces. Certaines de ces personnalités ont même été assassinées, signale le dernier rapport publié par la Mission de l'ONU au Guatemala chargé de vérifier l'application des accord de paix dans ce pays.

Le rapport estime qu'entre juillet 2001 et juin 2002, la détérioration des conditions des droits de l'homme au Guatemala a été essentiellement imputable au manque de progrès réalisés dans les autres aspects des accords de paix.

"Plus de cinq ans après la signature des accords de paix, la liste des discriminations ethniques et des profondes inégalités sociales et économiques est toujours d'actualité", note le document. "L'absence de volonté politique des autorités et les réactions timides des institutions ont douché les espoirs d'une amélioration sensible des conditions de vie dans le pays", constate le rapport.

La Mission de l'ONU au Guatemala recommande l'adoption de mesures plus fermes en matière de protection des droits de l'homme et invite le Gouvernement à lutter contre l'impunité des crimes et pour le renforcement des institutions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.