Un groupe d'experts de l'ONU étudie les retombées du trafic des drogues sur le développement économique

4 novembre 2002

Un groupe d'experts de l'ONU réuni à Vienne a commencé aujourd'hui l'examen de l'impact de la culture, du commerce et de la comsommation des drogues sur le développement économique.

Un groupe d'experts de l'ONU réuni a Vienne a commencé aujourd'hui l'examen de l'impact de la culture, du commerce et de la consommation des drogues sur le développement économique.

"L'accent porte sur le développement économique car il constitue un facteur déterminant du processus de développement durable et humain", a fait valoir le docteur Philip Emafo, président du Conseil international pour le contrôle des stupéfiants.

Selon les 13 experts qui forment le Conseil, 1% seulement de l'argent dépensé par les drogués profite aux cultivateurs de drogues des pays en développement. "Le reste des 99% est empoché par les trafiquants et les intermédiaires de toutes sortes tout le long de la chaîne illicite de distribution", précise le dr. Emafo.

Le Conseil de Vienne est un organisme indépendant créé en 1961 par une convention sur les stupéfiants pour assurer que les gouvernements respectent les dispositions des traités internationaux dans ce domaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.