Kofi Annan s'inquiète de la prolifération des armes en Somalie

1 novembre 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, s'est inquiété de la prolifération des armes en Somalie et a souligné le besoin de désarmement et de réinsertion des membres des groupes armés, notamment les jeunes.

Dans un rapport rendu public aujourd'hui sur la situation en Somalie, le secrétaire général s'est également préoccupé de la récente escalade de la violence, notamment à Gedo, Baidoa et Mogadiscio, situation qui a entraîné une détérioration de la situation humanitaire et une aggravation de la situation économique.

M. Annan invite les chefs des factions locales à autoriser l'accès humanitaire aux populations victimes des combats et préconise une action concertée sur le plan international pour mettre un terme à l'impunité avec laquelle les bandes armées harcèlent le personnel des agences humanitaires et de développement dans ce pays.

Constatant que plus de 400 000 Somaliens vivaient en exile, le secrétaire général a exprimé également sa préoccupation devant la disparité entre le nombre élevé de réfugiés disposés à rentrer chez eux et le manque d'infrastructures d'accueil en Somalie. Il a lancé un appel aux donateurs pour qu'ils contribuent davantage à la réinsertion des réfugiés dans leurs communautés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.