Un expert de l'ONU aux droits de l'homme salue le dialogue avec Bagdad mais préconise des réformes fondamentales dans ce domaine

25 octobre 2002

Le Rapporteur spécial de l'ONU pour les droits de l'homme en Iraq a salué la poursuite du dialogue avec les autorités iraquiennes mais préconisé des réformes fondamentales dans ce domaine.

Le Rapporteur spécial de l'ONU pour les droits de l'homme en Iraq a salué la poursuite du dialogue avec les autorités iraquiennes mais préconisé des réformes fondamentales dans ce domaine.

Dans un rapport rendu public aujourd'hui, Andreas Mavrommatis cite des sources variées qui font état de violations des droits de l'homme en Iraq, telles que des exécutions extra-judiciaires, des déportations forcées et l'absence d'un système judiciaire équitable.

Le Rapporteur affirme par ailleurs avoir recueilli, au cours d'une visite en Iraq, de nombreux renseignements sur des violations présumées des droits individuels commises par les autorités, y compris "l'existence de centres de détention clandestins, où la torture et le traitement inhumain des prisonniers sont très repandus".

Le Rapporteur invite le Gouvernement de Bagdad à améliorer la situation des droits de l'homme dans son pays, d'imposer un moratoire sur les exécutions et de garantir la primauté du droit sur l'ensemble du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.