L'occupation d'un camp de réfugiés soudanais au Congo démocratique sème la panique parmi les réfugiés

25 octobre 2002

L'Agence de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a exprimé son inquiétude au sujet de la situation de plus de 17 000 réfugiés soudanais en République démocratique du Congo (RDC) à la suite de l'occupation du camp par des forces rebelles.

L'Agence de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a exprimé son inquiétude au sujet de la situation de plus de 17 000 réfugiés soudanais en République démocratique du Congo (RDC) à la suite de l'occupation du camp par des forces rebelles.

Dans un communiqué publié aujourd'hui, le HCR précise que des troupes rebelles du l'Union patriotique du Congo/Ralliement populaire (UPC-RP) ont occupé le camp de Biringi, dans la partie orientale de la RDC, le 21 octobre, alors que de violents combats opposent les groupes etniques Hema et Lendu dans la région. L'occupation du camp a semé la panique, de nombreux réfugiés ayant fui dans la brousse.

Le personnel du HCR n'a pas été en mesure d'évaluer la situation sur place.

La plupart des réfugiés soudanais sont installés en RDC depuis une douzaine d'années. Ils se sont pour la plupart assimilés dans les communautés locales et ne bénéficient plus d'une aide humanitaire.

Par ailleurs, le Rapporteur spécial de la Commission des droits de l'homme de l'ONU pour la RDC, Iulia Antoanella Motoc, a exprimé sa préoccupation devant la recrudescence des violations des droits de l'homme dans ce pays enregistrée au cours du retrait des troupes étrangères. Elle a lancé un appel à toutes les parties concernées pour qu'elles respectent les droits de l'homme en RDC.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.