Le secrétaire général de l'ONU affirme que la guerre contre l'Iraq n'est pas inévitable

23 octobre 2002
Kofi Annan

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a déclaré aujourd'hui que la guerre contre l'Iraq n'était pas inévitable si les autorités de Bagdad se conformaient aux résolutions du Conseil de sécurité.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a déclaré aujourd'hui que la guerre contre l'Iraq n'était pas inévitable si les autorités de Bagdad se conformaient aux résolutions du Conseil de sécurité.

"Nous prévoyons que le Gouvernement iraquien se soumettra aux exigences du Conseil de sécurité, auquel cas il sera possible d'éviter une action militaire dans la région", a précisé M. Annan aux journalistes à l'issue d'un entretien d'une heure qu'il a eu avec le Cheikh Zayed bin Sultan al-Nahyan, Président des Emirats arabes unis. Outre la question iraquienne, les deux hommes ont évoqué l'Afghanistan, la crise israélo-palestinienne, la lutte contre le terrorisme, y compris la tendance de certains gouvernements à utiliser ce prétexte pour réprimer l'opposition politique dans leur pays.

Ce matin, le secrétaire général et son épouse ont conclu leur visite au Turkménistan. A cette occasion, ils ont reçu en cadeau un pur-sang des autorités turkmenes.

Le Turkménistan a constitué la dernière étape d'une tournée asiatique qui a conduit le secrétaire général en Chine, en Mongolie et dans cinq Républiques d'Asie centrale.

M. Annan est en train de regagner New York.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.