La Cour internationale de Justice se prononce en faveur du Cameroun dans la dispute au sujet de la Péninsule de Bakassi

La Cour internationale de Justice se prononce en faveur du Cameroun dans la dispute au sujet de la Péninsule de Bakassi

media:entermedia_image:92e03b13-7416-4c1a-a465-ed5e4c315d49
La Cour internationale de Justice (CIJ) des Nations Unies s'est prononcée en faveur du Cameroun dans la dispute qui opposait ce pays au Nigéria au sujet de la souveraineté sur la Péninsule de Bakassi.

La Cour internationale de Justice (CIJ) s'est prononcée en faveur du Cameroun dans la dispute qui opposait ce pays au Nigéria au sujet de la souveraineté sur la Péninsule de Bikassi.

Dans un arrêt rendu aujourd'hui, la Cour de La Haye a invité le Gouvernement nigérian à retirer "sans tarder et sans conditions" son administration et ses forces de police ou militaires de la région du Lac Tchad et de la Péninsule de Bakassi qui relèvent de la souveraineté camerounaise.

Les deux pays avaient soumis leur dispute à la CIJ en 1994. Les décisions de la Cour internationale de Justice sont finales, ont force exécutoire et sont sans appel.

Le 5 septembre dernier, les Chefs d'Etat des deux pays s'étaient engagés auprès du secrétaire général à respecter et à se conformer à la décision de la Cour.

Dans un communiqué publié cet après-midi, le secrétaire général a félicité les deux pays d'avoir soumis leur dispute territoriale à l'arbitrage de la CIJ et les a encouragés à respecter la décision de celle-ci. M. Annan a affirmé par ailleurs que l'ONU était disposée à aider les parties à appliquer l'arrêt de la Cour.