La Vice-Secrétaire générale affirme que les orientations des réformes de l'ONU sont guidées par le souci d'efficacité et pas par des considérations budgétaires

3 octobre 2002

Lors d'un entretien accordé cet après-midi aux services de télévision de l'ONU, la Vice-secrétaire générale de l'Organisation, Louise Fréchette, a affirmé que les réformes proposées par le secrétaire général étaient guidées par le souci de réaliser les grands objectifs prioritaires des Nations Unies et pas par des considérations budgétaires.

Lors d'un entretien accordé cet après-midi aux services de télévision de l'ONU, la Vice-Secrétaire générale de l'Organisation, Louise Fréchette, a affirmé que les réformes proposées par le secrétaire général étaient guidées par le souci de réaliser les grands objectifs prioritaires des Nations Unies et pas par des considérations budgétaires.

"Nous veillons à ce que les activités de notre personnel et les programmes de notre Organisation correspondent aux priorités qui nous ont été fixées dans la Déclaration du Millénaire", a-t-elle indiqué. Ces priorités sont, entre autres, la réduction de moitié, d'ici à 2015, des taux de pauvreté dans le monde, la lutte contre l'épidémie du sida et l'éducation élémentaire universelle.

L'accent mis par l'ONU sur la réalisation de ces objectifs se traduira dès l'année prochaine par une réorientation des dépenses, a indiqué la Vice-Secrétaire générale. "En outre, nous continuerons dans nos efforts destinés à rendre l'ONU plus efficace et mieux capable de servir les Etats Membres", a-t-elle conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.