Les agences alimentaires de l'ONU mettent en garde contre la possibilité d'une crise humanitaire en Erythrée

3 octobre 2002

Plus d'un million d'Erythréens sont menacés par l'éventualité d'une crise alimentaire provoquée par la sécheresse prolongée dans leur pays. Tel est le signal d'alarme lancé par l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM), dans un rapport conjoint publiée cette semaine.

Plus d'un million d'Erythréens sont menacés par l'éventualité d'une crise alimentaire provoquée par la sécheresse prolongée dans leur pays. Tel est le signal d'alarme lancé par l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) dans un rapport conjoint publié cette semaine.

Selon les deux agences, la récolte céréalière de cette année ne couvre qu'environ 15% des besoins alimentaires de l'Erythrée, au lieu des 40 à 50% dans une année normale, et la communauté des donateurs devra prévoir une aide de l'ordre de 280 000 tonnes de vivres pour combler le déficit.

Par ailleurs, cette crise survient alors que le pays se remet lentement de sa guerre avec l'Ethiopie: de nombreux agriculteurs se trouvent encore déplacés dans le pays, des milliers de soldats attendent d'être démobilisés et les opérations de rapatriement des réfugiés érythréens du Soudan grèvent les ressources du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.