Un rapport de l'ONU affirme que l'économie palestinienne ne se maintient que grâce à l'aide extérieure

20 septembre 2002

L'économie palestinienne, sur le point de s'effondrer, ne se maintient que grâce à l'aide extérieure. Telle est la conclusion d'un nouveau rapport de l'ONU publié aujourd'hui par le Bureau de l'envoyé spécial de l'Organisation dans la région.

L'économie palestinienne, sur le point de s'effondrer, ne se maintient que grâce à l'aide extérieure. Telle est la conclusion d'un nouveau rapport de l'ONU publié aujourd'hui par le Bureau de l'envoyé spécial de l'Organisation dans la région.

Le document indique que le taux global de pauvreté se situe à environ 60% dans les territoires et les niveaux de chômage aux alentours de 50%. "Le volume des échanges intérieurs et extérieurs a chuté, les investissements ont plongé et les chiffres d'affaires s'écroulent", prévient le rapport. En outre, note le rapport, Israël retient toujours plus de 600 millions de dollars collectés en impôt dans les territoires.

Le document attire également l'attention sur les conséquences psychologiques de la détérioration des conditions de vie des populations palestiniennes, affirmant que le désespoir et le manque de perspectives ne peuvent que nourrir la haine et la violence.

Le rapport demande aux autorités israéliennes d'adopter des mesures destinées à soulager les souffrances des populations civiles et invite les donateurs internationaux à poursuivre leurs efforts financiers pour répondre à cette crise humanitaire grave.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.