Les orateurs du débat à l'Assemblée générale soulignent que la lutte contre le terrorisme a de multiples facettes

18 septembre 2002

Les orateurs qui ont pris la parole au cours de la matinée de la sixième journée du débat de haut niveau de l'Assemblée générale ont souligné que la lutte contre le terrorisme avait de multiples facettes.

Les orateurs qui ont pris la parole au cours de la matinée de la sixième journée du débat de haut niveau de l'Assemblée générale ont souligné que la lutte contre le terrorisme avait de multiples facettes.

Le Ministre des affaires étrangères de Vanuatu, Serge Vohor Rialuth, a exprimé son soutien à la lutte contre le terrorisme, mais attiré l'attention sur d'autres sujets de préoccupation des pays en développement, comme la préservation de l'environnement et l'impact des changements climatiques. Il a demandé à tous les pays qui ne l'ont pas encore fait de ratifier le Protocole de Kyoto.

Le Ministre des affaires du Soudan, Mustafa Osman Ismail, a réaffirmé l'engagement du gouvernement de Khartoum pour la paix civile, et déploré la décision des forces rebelles de reprendre les armes en dépit de la signature de l'accord de jullet.

Le Ministre des affaires étrangères du Mozambique, Leonardo Santos Simao, s'est félicité des progrès accomplis dans son pays depuis la fin de la guerre civile, il y a 10 ans. "Nous sommes en train d'élaborer à présent des plans de développement nationaux", a-t-il précisé.

Le Ministre des affaires étrangères d'Israël, Shimon Peres, a réaffirmé que son pays acceptait la vision de paix du Président américain George Bush, qui a le soutien du "Quatuor" diplomatique sur le Moyen-Orient et des pays arabes. "Les jeunes Israéliens et Palestiniens ont le droit de vivre leur vie", a-t-il dit, en affirmant qu'il fallait tourner la page de la violence dans la région.

Mahmoud Hammoud, Ministre des affaires étrangères du Liban, a souligné qu'il était impératif de trouver une solution à la question des réfugiés palestiniens, notamment ceux qui résident au Liban. "Un tel règlement devrait inclure leur droit au retour et exclure leur installation au Liban", a-t-il précisé.

Sont également intervenus ce matin les Ministres des affaires étrangères de l'Indonésie, du Cambodge, de Saint-Marin, de la Guinée, du Viet Nam et du Bénin. Le représentant de la Jamaïque a également pris la parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.