Le ministre kowéitien des affaires étrangères affirme que le respect par l'Iraq des résolutions du Conseil de sécurité permettrait d'éviter un conflit dans la région

13 septembre 2002

Le respect scrupuleux par l'Iraq des résolutions du Conseil de sécurité devrait permettre d'éviter un conflit dans la région, a déclaré cet après-midi le ministre des affaires étrangères du Koweït dans son intervention au débat de l'Assemblée générale.

Le respect scrupuleux par l'Iraq des résolutions du Conseil de sécurité devrait permettre d'éviter un conflit dans la région, a déclaré cet après-midi Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, ministre des affaires étrangères du Koweït, dans son intervention au débat de l'Assemblée générale.

Il a estimé également qu'une escalade militaire risquerait de déstabiliser la région.

Pour sa part, le Président du Venezuela, Hugo Chavez Frias, a proposé la création d'un Fonds humanitaire international, alimenté par des fonds réservés aux dépenses militaires et par l'argent des drogues et de la corruption. Il a également dénoncé le libéralisme débridé qui conduit à son avis à la paupérisation des masses.

Le ministre des affaires étrangères de l'Egypte, Ahmed Maher El Sayed, a affirmé qu'Israël devait cesser son agression contre le peuple palestinien si elle souhaite véritablement la paix dans la région.

M. Tang Jiaxuan, ministre chinois des affaires étrangères, a déclaré pour sa part que le renforcement des échanges entre civilisations contribuerait à empêcher les différends de se transformer en situations conflictuelles.

Le ministre russe des affaires étrangères, Igor Ivanov, a exprimé la préoccupation de son pays face au manque de progrès dans les négociations sur l'élaboration d'une convention globale contre le terrorisme.

Brian Cowen, ministre irlandais des affaires étrangères, a réaffirmé l'engagement du Gouvernement de son pays au respect de l'accord du Vendredi Saint conclu avec les autorités britanniques. Il a estimé que la stabilité constitutionnelle, la politique de dialogue et de partenariat et la coopération structurée entre les deux Irlandes constituaient la seule base viable d'un arrangement politique.

Dans son discours, la ministre des affaires étrangères du Chili, Soledad Alvear, a affirmé que la crise économique qui s'était abattue sur la région menaçait le développement économique du continent tout entier. Elle a invité les pays développés à respecter le principe du libre échange qu'ils ont toujouts prôné.

Ont également pris part au débat les ministres des affaires étrangères de Singapour, de la République de Corée, du Mexique, de la Turquie et du Honduras.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.