Les cinq infirmières libériennes enlevées remises à l'ONU

3 septembre 2002

Après des semaines d'âpres négociations, les cinq infirmières libériennes qui avaient été enlevées par un groupe de rebelles armés au Libéria, ont été remises hier soir aux représentants de l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR).

Visiblement traumatisées par leur détention forcée de 10 semaines, les infirmières ont été retournées au personnel du HCR par deux membres du mouvement de l'Union des Libériens pour la réconciliation et la démocratie, et se reposent actuellement dans la ville guinéenne de Nzerekore.

Trois d'entre elles, qui souffrent de paludisme, reçoivent actuellement des soins.

Au moment de leur enlèvement, les infirmières travaillaient pour une organisation non-gouvernementale libérienne. Le Haut Commissaire du HCR, Ruud Lubbers, s'est félicité de la libération des cinq personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.