Mandat d'arrêt émis contre un médecin au Kosovo, à la suite de l'attaque du 8 avril contre des policiers de l'ONU

8 août 2002

La Mission de l'ONU au Kosovo (MINUK) a sommé un médecin serbe de se rendre volontairement à la justice après qu'un mandat d'arrêt ait été délivré contre lui, la semaine dernière, à la suite des affrontements du 8 avril, qui avaient fait 22 blessés parmi les policiers de l'ONU.

La MINUK rappelle, dans un communiqué, que l'incident était survenu à Mitrovica, au nord du Kosovo. Des policiers ont essuyé des coups de feu alors qu'ils procédaient à l'inspection de véhicules, à un point de contrôle régulier. Le Dr. Ivanovic est accusé de tentative d'homicide pour son rôle présumé lors de ces événements.

Sur un dossier différent, la MINUK signale avoir reçu un rapport concernant les mauvais traitements infligés aux déficients mentaux dans les institutions psychiatriques du Kosovo. L'organisation non gouvernementale Mental Disability Rights International y déplore le manque de soins apportés aux pensionnaires de ces institutions. Le rapport recommande au ministère de la Santé du Kosovo, qui est responsable de ces institutions, d'adopter des mesures pour améliorer le sort de ces personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.