Le Conseil de sécurité annoncerait des mesures concernant l'Angola avant le voyage du secrétaire général de l'ONU dans ce pays

7 août 2002

Le Conseil de sécurité de l'ONU projette d'adopter une résolution sur l'Angola avant le voyage que le secrétaire général, Kofi Annan, doit y effectuer vers la fin du mois. L'ambassadeur américain John Negroponte, président du Conseil de sécurité en août, a aussi fait part de la satisfaction du Conseil en raison du respect du cessez-le-feu signé le 4 avril en Angola.

S'adressant aux journalistes, à l'issue d'une séance à huis-clos sur l'Angola, M. Negroponte a indiqué que le Conseil de sécurité avait longuement discuté aujourd'hui les nouveaux défis militaires, humanitaires et autres qui se posent à l'Angola, de même que la nature et la portée de la présence onusienne dans ce pays.

Il a déclaré que le Conseil s'efforcerait d'adopter, si possible, une résolution concernant l'Angola avant le départ du secrétaire général vers ce pays, prévu pour les 25, 26 ou 27 août. Il a aussi souligné qu'une telle résolution nécessitait de plus amples discussions entre les Membres du Conseil, ainsi qu'avec le Gouvernement angolais.

Durant sa réunion d'aujourd'hui, un conseiller du secrétaire général pour l'Afrique, Ibrahim Gambari, a expliqué les propositions du secrétaire général concernant l'Angola, contenues dans un rapport rendu public la semaine dernière. M. Annan y suggérait la mise en place d'une nouvelle mission de l'ONU en Angola, qui succéderait au bureau de l'ONU qui existe actuellement. Le rôle de cette nouvelle mission pourrait comporter des dimensions politique, militaire, de droits de l'homme, d'affaires humanitaires, de redressement économique ainsi que de développement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.