Un responsable de l'ONU craint les effets de la chute des revenus pétroliers iraquiens sur la situation humanitaire du pays

6 août 2002
Benon Sevan

Rappelant que les revenus pétroliers de l'Irak servent à financer l'achat de secours humanitaires destinés à la population, un responsable du programme onusien «pétrole contre nourriture» s'est dit très inquiet des conséquences possibles de la chute actuelle des ventes de pétrole iraquien.

Rappelant que les revenus pétroliers de l'Irak servent à financer l'achat de secours humanitaires destinés à la population, un responsable du programme onusien «pétrole contre nourriture» s'est dit très inquiet des conséquences possibles de la chute actuelle des ventes de pétrole iraquien.

Dans une lettre adressée au Comité des sanctions contre l'Irak, du Conseil de sécurité, Benon Sevan, directeur du Programme Irak «pétrole contre nourriture» de l'ONU, a lancé un appel aux diverses parties concernées afin de résoudre dès que possible les différends sur la détermination du prix du pétrole brut iraquien.

Dans sa missive, le responsable explique qu'au cours des deux premiers mois de la dernière phase du programme, l'Irak n'a exporté qu'un peu plus de 63 millions de barils. Il s'agit d'une quantité bien inférieure à celles qui étaient exportées précédemment, en regard des ventes mensuelles administrées par le programme.

M. Sevan estime qu'un milliard et demi de dollars de revenus pétroliers ont ainsi été perdus, en raison de la baisse des exportations et ce, dit-il, même en se basant sur les estimations les plus conservatrices.

Cette situation est exacerbée par les pertes de revenus cumulées au cours de phases précédentes, ce qui, faute de ressources financières, n'a pas permis au programme d'honorer plus d'un millier de contrats portant sur des fournitures humanitaires, d'une valeur de plus de 2,2 milliards de dollars.

Soulignant les graves conséquences que ces pertes de revenus pourraient entraîner sur la situation humanitaire en Irak, M. Sevan a appelé le Comité des sanctions de l'ONU et le Gouvernement iraquien à prendre toutes les mesures nécessaires afin de résoudre les problèmes critiques de financement des exportations de pétrole iraquien.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.