Le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale examinera la performance de plusieurs pays

5 août 2002

Le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale a ouvert aujourd'hui à Genève sa soixante-et-unième session, au cours de laquelle il examinera la performance de plusieurs États Parties à la Convention internationale sur l'élimination de la discrimination raciale.

Le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale a ouvert aujourd'hui à Genève sa soixante-et-unième session, au cours de laquelle il examinera la performance de plusieurs États Parties à la Convention internationale sur l'élimination de la discrimination raciale.

Durant sa session, qui se tiendra jusqu'au 23 août au Palais des Nations, le Comité étudiera les rapports périodiques de onze de ses 162 États Parties, soit le Canada, le Sénégal, l'Arménie, l'Ouganda, le Yémen, l'Arabie saoudite, la Nouvelle-Zélande, la Hongrie, l'Estonie, le Botswana et le Mali (rapports étudiés selon cet ordre). Le Comité étudiera également les rapports soumis en retard des Iles Fidji, de la Côte d'Ivoire, du Tadjikistan, de Madagascar et de l'Équateur.

Le Centre d'information des Nations Unies à Genève signale par ailleurs que les 8 et 9 août, les membres du Comité écouteront des organisations non gouvernementales nationales et internationales, qui leur présenteront des informations sur la discrimination fondée sur l'origine, thème de ces deux journées.

Le Comité examinera également, au cours de séances à huis clos, des communications de personnes ou de groupes qui affirment être victimes de discrimination raciale.

La Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, adoptée en 1965 par l'Assemblée générale, est entrée en vigueur le 4 janvier 1969. Le Comité en question a ensuite été mis en place pour assurer l'élimination de la discrimination raciale par les États Parties. Il se réunit deux fois l'an et examine les rapports des États Parties, soumis tous les deux ans, sur les mesures prises pour donner effet aux dispositions de la Convention.

Les États parties adhèrant à la Convention s'engagent à poursuivre une politique d'élimination de toute forme de discrimination raciale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.