Le Haut Commissaire de l'ONU, bouleversé à la suite d'une attaque rebelle contre un camp de réfugiés en Ouganda

5 août 2002

Le Haut Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Ruud Lubbers, s'est dit «bouleversé» par les informations faisant état d'une nouvelle attaque rebelle contre un camp en Ouganda, qui était habité par des dizaines de milliers de réfugiés soudanais. Cette attaque survient alors que les responsables du Haut Commissariat (HCR) s'efforçaient tant bien que mal de trouver des solutions aux problèmes de sécurité du camp, avec des responsables du Gouvernement ougandais.

Les près de 24 000 réfugiés du camp de Acholi Pii ont pris la fuite et tenté de se cacher dans les forêts environnantes, à la suite d'une attaque perpétrée avant l'aube par les combattants de l'Armée de résistance du Seigneur. Au cours de l'incident, huit réfugiés auraient été abattus et quatre employés locaux, pris en otage. Selon des témoins, les rebelles, qui ont incendié le camp, seraient en train de piller les installations désertées par les réfugiés.

Les fonctionnaires du HCR ont par ailleurs rencontré l'un des deux vice-premiers ministres ougandais ainsi que d'autres responsables du Gouvernement, pour renforcer les mesures de protection de ce camp. Celui-ci avait déjà subi un assaut des rebelles, le 31 juillet.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.