Moyen-Orient: Kofi Annan demande qu'un terme soit mis à la violence et aux représailles

29 juillet 2002

A la suite des plus récents affrontements meurtriers au Moyen-Orient, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a demandé une nouvelle fois aux parties qu'elles mettent un terme au cycle de la violence et des représailles et reprennent les négociations de paix.

Dans un communiqué de presse, le secrétaire général s'est dit "vivement préoccupé" de la poursuite de la violence dans la région, qui a fait cinq victimes - quatre israéliennes et une palestinienne au cours du weekend, et réitéré sa condamnation de toutes les attaques qui visent les populations civiles.

Cet après-midi, M. Annan a confirmé en réponse à une question que l'ONU était activement engagée dans la question du Moyen-Orient, et qu'avec ses partenaires du "Quatuor" diplomatique pour la région - les Etats-Unis, la Russie, et l'Union européenne (UE), elle oeuvrait à la réalisation de la vision de deux Etats "qui vivent côte à côte en toute sécurité".

Poue sa part, le président du Conseil pour juillet, l'ambassadeur britannique Jeremy Greenstock, a précisé que le Conseil poursuivait ses consultations sur le texte d'un projet de résolution sur le Moyen-Orient présenté vendredi par le Groupe des Etats arabes à l'ONU. p>

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.