Une nouvelle campagne de l'UNICEF visant à immuniser les mères contre le tétanos pourrait sauver des milliers de vies

26 juillet 2002

L'UNICEF annonce qu'un nouveau vaccin mis au point contre le tétanos maternel et néo-natal pourrait sauver des milliers de meres et nourrissons. Une campagne de vaccination, lancée aujourd'hui au Mali, vise à administrer le sérum aux femmes issues des communautés pauvres et difficilement accessibles. Le nouveau vaccin est une dose unique de sérum contenue dans une seringue, qui pourra etre administré sans une formation médicale préalable.

L'UNICEF annonce qu'un nouveau vaccin mis au point contre le tétanos maternel et néo-natal pourrait sauver des milliers de meres et de nourrissons. Une campagne de vaccination, lancée aujourd'hui au Mali, vise à administrer le sérum aux femmes issues des communautés pauvres et difficilement accessibles. Le nouveau vaccin est une dose unique de sérum contenue dans une seringue, qui pourra etre administrée sans une formation médicale préalable.

L'UNICEF précise que le tétanos maternel et néo-natal - résultant de méthodes d'accouchement peu hygiéniques, par la contagion du cordon ombilical - peut être éliminé par la vaccination et une meilleure hygiène. En outre, seuls les agents de santé étaient en mesure d'administrer le vaccin utilisé jusqu'à maintenant. Pour la seule année écoulée, le tétanos a tué quelque 200 000 nourrissons et 30 000 femmes dans 57 pays en développement.

Selon l'UNICEF, la nouvelle seringue présente d'autres avantages, y compris la diminution des risques de transmission de maladies telles que le VIH-sida par voie sanguine.

Le tétanos, éliminé des pays industrialisés dans les années 50, constitue toujours une grave menace pour les enfants du monde en développement. Il y est responsable de 14% de la mortalité néo-natale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.