Les membres du "Quatuor" diplomatique pour le Moyen-Orient s'engagent à oeuvrer pour la solution de deux Etats

Les membres du "Quatuor" diplomatique pour le Moyen-Orient s'engagent à oeuvrer pour la solution de deux Etats

Kofi Annan pendant la réunion du "Quatuor" diplomatique
"Nous nous sommes engagés à continuer nos efforts pour rendre réelle la vision de la coexistence dans la paix et la sécurité de deux Etats, Israël et une Palestine indépendante, viable et démocratique". C'est ce qu'a affirmé cet après-midi le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, à l'issue d'une réunion de deux heures avec les autres membres du "Quatuor" diplomatique pour le Moyen-Orient.

Lors d'une conférence de presse conjointe donnée par les quatre participants aux discussions qui se sont déroulées à l'hôtel "Waldorf Astoria" de New York - le secrétaire d'Etat américain Colin Powell, le ministre russe des affaires étrangères Igor Ivanov, le responsable aux affaires extérieures de l'Union européenne (UE), Javier Solana, et M. Annan, le secrétaire général a également exprimé le soutien vigoureux du "Quatuor" en faveur d'un règlement global de la crise israélo-palestinienne, et précisé qu'un tel objectif pourrait être atteint en trois ans.

Le secrétaire général a également accueilli avec satisfaction la volonté de la partie palestinienne à appliquer les réformes nécessaires et la détermination des Etats de la région et de l'ensemble de la communauté internationale à aider les Palestiniens à établir un environnement démocratique en prévision de la création d'un Etat.

Le secrétaire général a aussi appelé la partie israélienne à adopter des mesures concrètes pour faciliter l'émergence d'un Etat palestinien viable, y compris le retrait des forces israéliennes et la suspension des activités en matière de colonies de peuplement.

Le secrétaire général a souligné par ailleurs que les efforts en matière sécuritaire devaient s'accompagner de progrès sur le plan politique et économique, et précisé que l'ONU continuerait à traiter avec le Président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat "tant que les Palestiniens n'auront pas décidé autrement".

Plus tard dans l'apres-midi, le secrétaire général devait recevoir a sa résidence les autres membres du "Quatuor" ainsi que les ministres des affaires étrangeres de l'Egypte et de la Jordanie, et le représentant permanent de l'Arabie saoudite.

Parlant aux journalistes apres cette réunion, M. Annan a souligné qu'il restait du travail a faire avant d'atteindre l'objectif de la création d'un Etat palestinien en trois ans.

"Nous avons envisagé les plans de réforme, les questions sécuritaires et les progres accomplis dans ces domaines", a-t-il dit, avant de préciser que les participants avaient également abordé la situation humanitaire "désespérée" sur le terrain, a la lumiere de l'offre du Premier ministre israélien Ariel Sharon de travailler de concert avec la communauté internationale pour améliorer le sort des Palestiniens.