Kofi Annan condamne l'attaque meurtrière de ce matin sur la rive occidentale mais affirme que les efforts de paix ne doivent pas être sabordés

16 juillet 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé sa "consternation" ce matin après l'attaque menée contre un car de passagers israéliens près d'une colonie de peuplement sur la rive occidentale, mais affirmé que la violence ne devait pas saborder les efforts en faveur de la paix dans la région.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé sa "consternation" ce matin après l'attaque contre un car de passagers israéliens près d'une colonie de peuplement sur la rive occidentale, mais affirmé que la violence ne devait pas saborder les efforts en faveur de la paix dans la région.

Dans un communiqué publié ce matin, M. Annan a réitéré sa condamnation des attaques visant les civils, qui "ne peuvent être justifiées par des considérations politiques ou autres", et souligné que cet incident "avait visiblement pour but de faire obstacle à la recherche d'une solution politique du conflit". "Ses auteurs ne doivent pas mener à bien leur sinistre dessin", a-t-il dit.

L'attaque de ce matin a fait sept morts et 25 blessés israéliens.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.