Un Bosno-serbe soupçonné de crimes contre l'humanité est déféré au Tribunal pénal international de l'ONU

10 juillet 2002

Radovan Stankovic, ressortissant bosno-serbe soupçonné d'avoir participé à des viols collectifs pendant la guerre des Balkans des années 1990, a été arrêté hier par les troupes de la Force de sécurité internationale dans la région de Foca, et immédiatement transféré au Centre de détention du Tribunal pénal international de l'ONU (TPIY) à La Haye.

Radovan Stankovic, ressortissant bosno-serbe soupçonné d'avoir participé à des viols collectifs pendant la guerre des Balkans des années 1990, a été arrêté hier par les troupes de la Force de sécurité internationale dans la région de Foca, et immédiatement transféré au Centre de détention du Tribunal pénal international de l'ONU (TPIY) à La Haye.

L'accusé, âgé de 33 ans, aurait appartenu à une unité paramilitaire d'élite serbe, dont les membres ont commis des viols répétés de femmes musulmanes après la reprise de la ville de Foca par les troupes serbes en 1992.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.