L'ONU préconise l'adoption de mesures pour protéger 29 millions de personnes supplémentaires de la propagation du sida

L'ONU préconise l'adoption de mesures pour protéger 29 millions de personnes supplémentaires de la propagation du sida

media:entermedia_image:bf10d4e5-d83b-4782-b748-7b74955438b1
Un article d'un groupe d'experts réunis par le Programme de l'ONU contre le sida (ONUSIDA) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique que de nouvelles mesures sont à adopter rapidement si l'on souhaite prévenir la propagation du virus du sida à 29 millions de personnes supplémentaires dans le monde d'ici à 2010.

Un article d'un groupe d'experts réunis par le Programme de l'ONU contre le sida (ONUSIDA) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique que de nouvelles mesures sont à adopter sans tarder si l'on souhaite prévenir la propagation du virus du sida à 29 millions de personnes supplémentaires dans le monde d'ici à 2010.

L'article devrait paraître demain dans le magazine médical britannique "Lancet".

Parmi les mesures recommandées figurent l'organisation de campagnes médiatiques de sensibilisation, la promotion de l'utilisation du préservatif, la mise en place de programmes de dépistage volontaire, et la prévention de la transmission du virus de mère à enfant.

Les experts estiment que le coût total des programmes de prévention sur 10 ans serait d'environ 27 milliards, soit 1 000 dollars par séropositif potentiel.

Par ailleurs, le Programme alimentaire mondial (PAM) a attiré l'attention sur l'importance d'une alimentation saine comme moyen de lutte efficace contre le virus du sida.

Le responsable adjoint des opérations du PAM a affirmé en effet que la nourriture contribuait à stopper le délabrement physique provoqué par la malnutrition, la fatigue croissante et la maladie. "Aussi importants que soient les médicaments et l'éducation dans la lutte contre l'épidémie, une bonne alimentation est la première défense qui permet aux gens de se maintenir en bonne santé plus longtemps", a-t-il dit en substance.

La question de l'alimentation comme moyen de lutte anti-sida sera abordée par la XIVe conférence internationale sur le sida prévue à Barcelone du 7 au 12 juillet.