L'ONU demande aux parties au conflit burundais de respecter la prochaine campagne d'immunisation des enfants

13 juin 2002

Préoccupées par la poursuite des affrontements armés au Burundi, les agences humanitaires de l'ONU ont demandé à toutes les parties au conflit burundais de respecter le déroulement de la prochaine campagne d'immunisation des enfants contre la polio et la rougéole.

Préoccupées par la poursuite des affrontements armés au Burundi, les agences humanitaires de l'ONU ont demandé à toutes les parties au conflit de respecter le déroulement de la prochaine campagne d'immunisation des enfants contre la polio et la rougéole.

Le Bureau du coordinateur de l'ONU pour les questions humanitaires, ainsi que l'Agence de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont exhorté les différents groupes armés à autoriser le libre passage des agents de santé dans les zones de combat entre les 17 et 28 juin, et le 23 et 26 juillet, dates des prochaines campagnes de vaccination.

Intitulées "Journées de tranquillité", ces campagnes visent à immuniser les quelque trois millions d'enfants burundais contre les redoutables conséquences de ces maladies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.