L'UNICEF souligne le sort des nourrissons non déclarés

4 juin 2002

L'Agence de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) a attiré l'attention sur le sort peu enviable des millions de nourrissons non déclarés à la naissance, qui de ce fait n'ont ni identité, ni nom reconnu, ni nationalité.

L'Agence de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) a attiré l'attention sur le sort peu enviable des millions de nourrissons non déclarés à la naissance, qui de ce fait n'ont ni identité, ni nom reconnu, ni nationalité.

Dans une étude publiée aujourd'hui, intitulée "Birth Registration - Right from the Start", l'UNICEF estime à 50 millions le nombre des nourrissons dont la naissance n'a pas été officiellement déclarée. Cela revient à environ 41% du nombre total des naissances enregistrées dans le monde en l'an 2000.

"Le certificat de naissance est l'un des documents les plus précieux, car les enfants qui en sont démunis ne pourront pas bénéficier de la moindre protection sociale et seront particulièrement vulnérables aux réseaux des trafiquants d'enfants et aux pratiques d'adoption illégale", a commenté la responsable de l'UNICEF, Carol Bellamy.

Les droits d'être déclaré à la naissance et d'acquérir un nom et une nationalité sont prévus dans la Convention de l'ONU pour les droits de l'enfant.

Ecoutez le reportage de la Radio ONU image

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.