Le HCR signale le rapatriement de plus de 50 000 Erythréens du Soudan

25 juin 2002

L'Agence de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a signalé aujourd'hui que plus de 50 000 réfugiés érythréens au Soudan ont été rapatriés en un an.

L'Agence humanitaire espère que 3 000 réfugiés de plus pourront être transportés vers leur pays avant le début de la saison pluvieuse qui commence à la fin de juillet.

Par ailleurs, une commission tripartite formée de représentants des autorités soudanaises, érythréennes et du HCR s'est réunie la semaine dernière à Genève pour étudier la mise en oeuvre d'un nouveau plan de rapatriement des centaines de milliers d'Erythréens réfugiés au Soudan, certains depuis la guerre d'indépendance, d'autres depuis le récent conflit entre leur pays et l'Ethiopie. Le statut de réfugiés pour ces deux groupes arrivera à expiration à la fin de l'année.

A présent, le HCR fournit une assistance à quelque 165 000 réfugiés érythréens qui vivent dans les camps de l'est du Soudan. Des centaines de milliers d'autres sont installés dans les grands centres urbains de ce pays.

Le HCR a en outre exprimé son inquiétude au sujet du sort de milliers de réfugiés sierra-léonais et de Libériens déplacés par la récente attaque d'un groupe de rebelle sur un camp de réfugiés au Libéria. Plusieurs centaines de Sierra Léonais et de Libériens se sont réfugiés à Monrovia, et plus de 4 000 autres ont franchi la frontière sierra-léonaise.

Au cours du raid de jeudi dernier, cinq infirmières locales ont également été enlevées par les membres du groupe armé. Malgré les appels répétés du HCR pour leur libération immédiate, leur sort n'est toujours pas connu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.