Le Conseil de sécurité affirme que l'Assemblée du Kosovo n'est pas habilitée à trancher sur les questions frontalières

24 mai 2002

Dans une déclaration présidentielle publiée aujourd'hui, le Conseil de sécurité a affirmé que l'Assemblée du Kosovo n'était pas habilitée à trancher sur les questions frontalières.

Cette déclaration va dans le sens de la décision prise hier par le chef de la Mission de l'ONU au Kosovo (MINUK), Michael Steiner, qui avait annulé une résolution adoptée par les membres de l'Assemblée du Kosovo qui remettait en cause l'accord frontalier conclu l'année dernière entre la Yougoslavie et l'ex-République yougoslave de Macédoine.

Le Conseil invite par ailleurs les différents élus du Kosovo à se concentrer sur les questions urgentes dont ils sont chargés, notamment l'amélioration du sort des populations locales.

Les membres du Conseil estiment en effet que toutes mesures contraires aux efforts pour assurer la stabilité dans la région vont à l'encontre de l'objectif qui est de favoriser un meilleur avenir pour le Kosovo et ses habitants.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.