Les services de l'ONU au Moyen-Orient font état d'entraves israéliennes à l'acheminement de l'aide humanitaire

30 avril 2002

Les représentants des grandes agences de l'ONU au Moyen-Orient ont déploré les entraves israéliennes à l'acheminement de l'aide humanitaire aux populations palestiniennes de la rive occidentale.

Les représentants des grandes agences de l'ONU au Moyen-Orient ont déploré les entraves israéliennes à l'acheminement de l'aide humanitaire aux populations palestiniennes de la rive occidentale.

Selon l'Office de l'ONU pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), la mise en place de nombreux points de contrôle et autres barrages israéliens dans la Bande de Gaza rendait la distribution des produits de première nécessité "très, très limitée". Avec les restrictions en vigueur, seul le personnel international de l'UNRWA était autorisé à se rendre en Israël, a souligné un porte-parole de l'Office.

Par ailleurs, précise-t-il, le couvre-feu rigoureusement appliqué dans les villes de la rive occidentale rendait la livraison d'articles alimentaires très précaire.

L'adjoint du Coordinateur pour les secours d'urgence de l'ONU a souligné pour sa part que l'interdiction faite aux Palestiniens de la rive occidentale d'aller travailler en Israël les privaient d'un emploi et de moyens de subsistance.

Un porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM) a quant à lui souligné que les restrictions à la liberté de mouvements imposées par les autorités israéliennes avaient empêché le personnel de l'agence humanitaire d'accéder aux habitants palestiniens de la région, alors qu'un membre du personnel de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait part des préoccupations des autorités médicales palestiniennes devant la pénurie de vaccins et les risques que pose la consommation d'eau potable.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.