Le Conseil de sécurité exhorte l'Ethiopie et l'Erythrée à mettre en application les décisions de la commission frontalière

Le Conseil de sécurité exhorte l'Ethiopie et l'Erythrée à mettre en application les décisions de la commission frontalière

Dans une déclaration présidentielle à l'issue de consultations, le Conseil de sécurité a exhorté aujourd'hui l'Ethiopie et l'Erythrée à mettre en application les décisions de la commission frontalière indépendante sur le tracé des frontières entre les deux pays et le processus de démarcation frontalière, y compris les opérations de déminage.

Saluant une nouvelle fois la volonté affichée par les deux gouvernements d'accepter le jugement de la commission comme "définitif et contraignant", le Conseil de sécurité a invité les deux capitales à prendre de nouvelles mesures propres à renforcer le climat de réconciliation, comme la remise en liberté des prisonniers de guerre et la reprise des vols entre Addis Abeba et Asmara.

Les consultations du Conseil se sont déroulées en présence du secrétaire général et de son représentant dans la région.

La commission frontalière a rendu son verdict samedi dernier à Rome, dans un document de 135 pages dont la seule version disponible pour le moment est en anglais.