Les agences humanitaires et de secours de l'ONU dénoncent les actions militaires dans les territoires palestiniens

10 avril 2002

Dans une action sans précédent, la totalité des agences humanitaires et de secours de l'ONU a dénoncé aujourd'hui les actions militaires israéliennes dans les territoires palestiniens, affirmant qu'elles risquaient de créer une crise humanitaire sans égal.

Dans une déclaration conjointe, les chefs des agences réunis à Rome ont exprimé leur "profonde consternation et indignation" devant les récents événements qui indiquent à leur avis "un manque de considération continu pour la protection des civils" et dont les conséquences à long terme risquaient de devenir un "grand sujet de préoccupation pour la stabilité et la paix régionales".

Le communiqué conjoint condamne également les attaques-suicides qui visent les civils israéliens, en les qualifiant de "moralement odieuses", mais fait valoir que l'auto-défense contre de tels actes ne dispensait pas les autorités israéliennes du respect des lois humanitaires et des droits de l'homme.

Pour sa part, le directeur de l'Office de l'ONU pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), Peter Hansen, a prévenu aujourd'hui que la crise humanitaire du camp de réfugiés de Djénine se transformait rapidement en un véritable désastre, l'armée israélienne ayant procédé à la destruction de très nombreuses habitations.

M. Hansen a par ailleurs condamné l'incursion des militaires israéliens dans un centre de formation de Ramallah administré par l'UNRWA, et la détention du doyen et d'une centaine d'élèves qui s'y trouvaient, qualifiant ces actions de "violations des engagements d'Israël de garantir la sécurité du personnel de l'ONU et de ses installations".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.