Sud Liban: Kofi Annan condamne l'attaque du Hizbollah sur les observateurs militaires de la FINUL

4 avril 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a condamné vivement l'attaque délibérée perpétrée ce matin par des éléments du Hizbollah contre une patrouille d'observateurs militaires de la Force de l'ONU au Liban (FINUL)au Sud Liban.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a condamné vivement l'attaque délibérée perpétrée ce matin par des éléments du Hizbollah contre une patrouille d'observateurs militaires de la Force de l'ONU au Liban (FINUL) au Sud Liban.

Dans un communiqué, le secrétaire général rappelle à toutes les parties qu'elles étaient responsables de la sécurité et de la liberté de mouvement des Casques bleus de l'ONU, et réitère sa crainte que toute escalade de la violence le long de la Ligne bleue de démarcation libano-israélienne pourrait entraîner de graves conséquences pour la paix et la sécurité dans la région.

Selon l'ONU, quatre observateurs militaires non-armés de l'ONU ont été attaqués ce matin par des militants du Hizbollah alors qu'ils circulaient dans un véhicule près des fermes de Shabaa. Les observateurs ont été frappés, leurs armes confisquées et leur véhicule endommagé. Trois d'entre eux ont dû être hospitalisés en état stationnaire dans le nord d'Israël.

Lors d'une conférence de presse, le commandant de la FINUL a demandé l'ouverture d'une enquête "au plus haut niveau".

Suivant l'incident, les autorités libanaises ont exprimé leur plein soutien au travail des casques bleus de l'ONU et le mouvement Hizbollah a exprimé ses regrets, assurant qu'un tel incident ne se reproduirait plus.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.