L'ONU dénonce la récente détention d'un groupe d'agents sanitaires au Soudan

1 avril 2002

Un groupe d'agences et de programmes spécialisés de l'ONU - le département de coordination des secours d'urgence, l'Agence de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont dénoncé la récente détention de plus d'une douzaine d'agents sanitaires au Soudan.

Un groupe d'agences et de programmes spécialisés de l'ONU - le département de coordination des secours d'urgence, l'Agence de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont dénoncé la détention de plus d'une douzaine d'agents sanitaires au Sudan.

Qualifiant la détention du personnel sanitaire "de coup majeur" porté aux efforts de l'ONU pour éliminer la polio dans le monde, le communiqué conjoint des agences publié aujourd'hui à New York indique que si les 14 agents détenus par l'Armée populaire de libération du Soudan rebelle ont été libérés le mois dernier, le matériel de vaccination et les affaires personnelles de plusieurs agents ont en revanche été confisqués.

Le Soudan est l'un des 10 pays au monde où la polio demeure chronique, a fait valoir l'OMS, en insistant pour que les campagnes de vaccination puissent s'y dérouler sans préjudice pour le personnel humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.