Mary Robinson affirme que le meilleur garant de la sécurité est le respect des droits de l'homme

Mary Robinson affirme que le meilleur garant de la sécurité est le respect des droits de l'homme

L'affirmation selon laquelle il n'est pas possible d'éliminer efficacement le terrorisme en respectant les droits de l'homme est fausse, car la meilleure manière de garantir la sécurité à long terme réside justement dans le respect des droits de l'homme et du droit humanitaire.

C'est ce qu'a affirmé en substance à Genève Mary Robinson, responsable de l'ONU pour les droits de l'homme, lors de la présentation ce matin de son rapport annuel à la 58e session de la Commission des droits de l'homme.

Mme. Robinson a par ailleurs jugé indispensable de s'attaquer aux causes profondes qui conduisent individus et groupes à recourir à la violence.

"Il est clair que l'absence de démocratie, la suppression de la libre expression et le manque de considération pour les droits des groupes minoritaires et ethniques comptent parmi les causes propices à la violence", a-t-elle précisé.