Sierra Leone: Kofi Annan souligne les progrès vers un retour à la normale

20 mars 2002

Dans un rapport publié aujourd'hui sur la situation en Sierra Leone, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, note les progrès réalisés pour un retour à la normale dans ce pays, notamment le désarmement de plus de 47.000 ex-combattants, la destruction de quelque 25.000 armes et l'inscription sur les listes électorales de 2,27 millions de votants en vue des scrutins parlementaire et présidentiel qui auront lieu le 14 mai.

Toutefois, prévient M. Annan, le processus de paix est loin d'avoir été bouclé, avec notamment, le besoin d'étendre l'autorité de l'Etat à l'ensemble du territoire sierra-léonais, de réinsérer les ex-combattants dans la société civile du pays et de rétablir le contrôle des autorités centrales sur les mines de diamants.

La poursuite de ces objectifs incite le secrétaire général à recommander la prorogation du mandat de la Mission de l'ONU en Sierra Leone (MINUSIL) de six mois, jusqu'au 30 septembre.

Par ailleurs, un haut responsable du service juridique de l'ONU, Ralph Zacklin, a précisé aujourd'hui à la presse que le Conseil de sécurité avait donné son aval à la constitution d'un tribunal spécial en Sierra Leone chargé de juger les auteurs soupçonnés de crimes de guerre au cours du conflit armé qui a déchiré ce pays.

La composition de ce tribunal serait d'un type nouveau, a précisé M. Zacklin, car, contrairement aux tribunaux pour l'ex-Yougoslavie et le Rwanda, il aurait un personnel mixte, international et local.

Le tribunal, dont le budget prévisionnel est de l'ordre de 60 millions de dollars pour trois ans entièrement financé par des contributions volontaires, devrait être opérationnel dès le troisième trimestre de cette année, a ajouté M. Zacklin.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.