Kofi Annan: les femmes constituent une composante essentielle de nos sociétés

8 mars 2002

Il faut s'efforcer davantage de faire participer pleinement les femmes à la vie de nos sociétés car elles en constituent une composante essentielle.

Lorsque les femmes jouent pleinement leur rôle, les résultats se voient immédiatement: elles sont en meilleure santé, la situation économique de leurs famille s'améliore, leurs enfants sont plus épanouis. C'est ce qu'a affirmé en substance ce matin le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, dans une allocution prononcée à l'occasion de la célébration au siège des Nations unies de la Journée internationale de la femme.

Abordant la situation des femmes afghanes, qui constitue le thème majeur des célébrations de cette année à l'ONU, le secrétaire général a salué leur courage et force remarquables face aux discriminations et privations qu'elles ont subies, et invité la communauté internationale à leur fournir une aide concrète qui leur permettra d'accéder à l'éducation et de vivre dans "un environnement sûr, sans violence ni mauvais traitement".

M. Annan a par ailleurs rappelé que les femmes afghanes n'étaient pas les seules à souffrir de la discrimination: en effet, a-t-il souligné, sur plus de 100 millions d'enfants non scolarisés dans le monde, la majorité sont des filles et que partout où un conflit éclate, ce sont souvent les femmes et les filles qui en sont les premières victimes.

Les célébrations d'aujourd'hui se sont déroulées en la présence de la Première Dame des Etats-Unis, Laura Bush, et de la reine Noor de Jordanie.

L'épouse du Président américain a réaffirmé pour sa part la mission de l'ONU, des Etats-Unis et du reste de la communauté internationale "de protéger les droits des femmes afghanes et de toutes les femmes de la planète".

Par ailleurs, la ministre afghane chargée des questions de la femme, Sima Samar, a exprimé dans un message l'espoir que la communauté internationale aiderait les femmes de son pays à reconstruire leurs vies.

Ont également pris la parole lors de cette cérémonie le Président de l'Assemblée générale, Han Seung-soo et le président du Conseil de sécurité, l'ambassadeur norvégien Ole Peter Kolby.

Une discussion sur la condition de la femme afghane et la nécessité d'assurer l'égalité entre les sexes dans le monde a suivi, en la présence de la Reine Noor de Jordanie et de Sima Wali, déléguée aux pourparlers de paix de l'ONU sur l'Afghanistan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.