Kofi Annan note que la Somalie demeure "un environnement dangereux" pour l'ONU

27 février 2002

Affirmant que la Somalie demeurait "l'un des environnements les plus dangereux dans lequel évoluent les Nations unies", le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé un optimisme mesuré sur les résultats du processus de réconciliation nationale actuellement en cours dans le pays.

Dans un rapport publié aujourd'hui sur la situation en Somalie, le secrétaire général affirme également que la réussite de ce processus dépendra en grande partie de la volonté des dirigeants politiques du pays, ainsi que du soutien continu accordé par les voisins immédiats et l'ensemble de la communauté internationale à la Somalie.

M. Annan précise par ailleurs que dans l'attente d'un engagement plus actif en Somalie, l'ONU s'assure que la distribution de l'aide internationale actuelle profite au plus grand nombre de Somaliens.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.