Kofi Annan préconise la reprise du processus de paix en Angola après la disparition de Jonas Savimbi

26 février 2002

Réagissant à l'annonce de la mort du chef rebelle angolais Jonas Savimbi, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a lancé un appel aux parties au conflit pour qu'ils concluent immédiatement un cessez-le-feu et reprennent les négociations de paix en conformité avec les dispositions du Protocole de Lusaka.

Dans un communiqué publié hier soir, le secrétaire général exhorte toutes les parties concernées, en particulier les membres du mouvement UNITA rebelle à saisir cette nouvelle opportunité pour "faire progresser la cause de la paix et de la réconciliation en Angola", et réitère l'intention de l'ONU de contribuer au règlement politique du conflit qui déchire ce pays.

Par ailleurs, le conseiller spécial de l'ONU pour l'Afrique, Ibrahim Gambari, se rendra dans l'après-midi à Washington pour y rencontrer le Président angolais Jose Eduardo dos Santos, actuellement en visite dans la capitale américaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.