Rencontre entre le FUR et des responsables de l'ONU au sujet des élections en Sierra Léone

15 février 2002

L'ancien mouvement rebelle de SierraLéone, le Front uni révolutionnaire (FUR), récemment transformé en parti politique, a demandé aux Nations Unies la levée temporaire de toutes les mesuresd'interdiction de voyager imposées à ses dirigeantsafin de leur permettre de mener librement leurcampagne politique dans le cadre des électionsgénérales à venir.

L'ancien mouvement rebelle de Sierra

Léone, le Front uni révolutionnaire (FUR), récemment transformé en parti politique, a demandé aux Nations Unies la levée temporaire de toutes les mesures

d'interdiction de voyager imposées à ses dirigeants afin de leur permettre de mener librement leur campagne politique dans le cadre des élections générales à venir. Hier, le Secrétaire général du RUF,

M. Pallo Bangura et M. Mike Lamin ont rencontré M. Behrooz Sadry, le responsable adjoint auprès de la Mission des Nations Unies en Sierra Léone (MINUSIL) afin de discuter de questions politiques relatives au parti. Selon M. Bangura, l'interdiction de voyager

désavantage le RUF dans la mesure où les autres parti ne connaissent pas de mesures similaires. M. Sadry a indiqué que si les voyages des dirigeants du FUR une visaient à faire progresser le processus de paix, il ne voyait pas d'inconvénient à ce que les Nations

Unies décident de leur octroyer une dérogation.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.