Le chef du HCR prévient que la lutte anti-terrorisme ne doit être menée aux dépens des droits des réfugiés

7 février 2002

La lutte menée actuellement contre le terrorisme international ne doit pas affaiblir le régime de protection juridique dont bénéficient les réfugiés et les candidats à l'asile, a averti le directeur de l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR), Ruud Lubbers.

Dans une intervention ce matin à l'ouverture d'un débat du Conseil consacré aux liens qui existent entre réfugiés et la paix et la sécurité internationale, M. Lubbers a invité les gouvernements à ne pas prendre des mesures discriminatoires contre les réfugiés sur la base de leurs religions, origine nationale ou affiliation politique, et réitéré sa demande pour que la détention des candidats à l'asile "constitue l'exception, pas la règle". Les observations de M. Lubbers devaient être suivies de l'intervention de nombreuses délégations.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.