Le HCR s'inquiète pour la sécurité de son personnel dans les camps de réfugiés

10 janvier 2002

L'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a exprimé sa préoccupation devant les récents incidents qui mettent en danger la sécurité de son personnel dans les camps de réfugiés afghans au Pakistan. L'agence précise qu'au cours d'un récent accrochage entre deux groupes de villageois près du camp d'Old Bagzai, à la frontière afghano-pakistanaise, un membre d'un organisme d'exécution du HCR a été tué et deux autres blessés.

L'incident a contraint le HCR à évacuer son personnel sur la ville de Sadda, et à suspendre temporairement les opérations de transfert des réfugiés afghans de Jalozai et de Peshawar vers Old Bagzai.

Le HCR a estimé par ailleurs que le nombre des Afghans ayant fui leur pays au cours des derniers jours était en hausse sensible, plus de 7.000 réfugiés étant actuellement massés au point de passage frontalier de Chaman, en bordure d'un camp de transit situé en territoire pakistanais.

Par ailleurs, l'Agence de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) a signalé aujourd'hui que ses équipes médicales continuaient de sillonner à pied et à dos d'âne les régions éloignées de la province de Badakhshan dans le cadre de la campagne actuelle d'immunisation des enfants afghans contre la rougéole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.