Le Conseil de sécurité examine les questions en suspens à la veille de l'indépendance du Timor oriental

30 janvier 2002

Le Conseil de sécurité de l'ONU a entendu ce matin les interventions de Sergio Vieira de Mello, chef de la Mission de l'ONU au Timor oriental (ATNUTO), de José Ramos-Horta, futur responsable de la diplomatie est-timoraise, et du Premier ministre australien, John Howard, dans le cadre des préparatifs à l'accession du territoire à l'indépendance, prévue pour le 20 mai.

Dans sa déclaration, M. de Mello a souligné qu'il restait à terminer deux tâches importantes avant cette date: l'adoption du texte définitif de la nouvelle Constitution du territoire, prévue pour le 9 mars, et l'élection d'un président, prévue pour le 14 avril. M. de Mello a par ailleurs insisté sur l'importance d'une présence internationale après l'accession à l'indépendance, pour aider les autorités locales sans toutefois se substituer à elles.

Pour sa part, M. Ramos-Horta a affirmé qu'une nouvelle mission de l'ONU réduite en nombre devrait avoir pour objectif essentiel d'aider le nouveau gouvernement en place dans ses efforts de développement socio-économique et de réduction de la pauvreté.

Le Premier ministre australien, John Howard, a quant à lui estimé qu'il fallait doter le Timor oriental de toutes les ressources nécessaires pour lui permettre de relever les défis de l'indépendance et pour minimiser la dépendance du territoire du soutien extérieur.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.