Le chef de l'Autorité intérimaire afghane invite le Conseil de sécurité à étendre le mandat de la force internationale

30 janvier 2002

A l'occasion de sa première intervention devant le Conseil de sécurité, le chef de l'Autorité intérimaire afghane, Hamid Karzai, a demandé ce matin aux 15 membres du Conseil d'autoriser une expansion du mandat des forces multinationales opérant dans son pays.

Affirmant que la présence de la Force de sécurité internationale à Kaboul était perçue par la population locale comme une manifestation de l'engagement de la communauté internationale en faveur de la paix, M. Karzai s'est prononcé pour un déploiement de cette Force dans d'autres villes afghanes pour des périodes plus longues, permettant la constitution d'une force militaire et de police locales. Le mandat de la Force actuelle est de six mois.

Après avoir réaffirmé la volonté de son administration d'utiliser à bon escient les fonds des donateurs internationaux pour la reconstruction économique de son pays, M. Karzai a déclaré que l'objectif de l'Autorité interimaire était d'"établir un gouvernement qui réponde aux aspirations du peuple afghan et se comporte en membre responsable de la communauté internationale".

Dans une déclaration rendue publique à l'occasion de la réunion, les membres du Conseil ont souligné, d'une part, l'importance du processus de réconciliation, de reconstruction et de remise en état de l'Afghanistan "sans aucune ingérence ou pression extérieures", et invité, d'autre part, tous les groupes ethniques afghans à surmonter leurs différences et contribuer à la consolidation de la démocratie dans leur pays. "En fin de compte, l'avenir de l'Afghanistan dépend du peuple afghan lui-même", conclut la déclaration.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.