Coronavirus, urgence de santé internationale : couverture d’ONU Info
L'épidémie a été signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, le 31 décembre 2019

Cette page rassemble les informations et conseils de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et des Nations Unies concernant l'épidémie actuelle de nouveau coronavirus (2019-nCoV) qui a été signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, le 31 décembre 2019.

Consultez cette page pour des mises à jour quotidiennes. L'OMS travaille en étroite collaboration avec des experts mondiaux, les gouvernements et ses partenaires pour élargir rapidement les connaissances scientifiques sur ce nouveau virus, suivre sa propagation et sa virulence et fournir des conseils aux pays et aux personnes sur les mesures à prendre pour protéger la santé et prévenir la contamination.

Sommet du G20 : le chef de l’ONU réclame solidarité et coopération pour répondre à la Covid-19

A la veille du Sommet du G20 en ligne organisé par l'Arabie saoudite et qui réunira les principales puissances du monde les 21 et 22 novembre, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a réclamé vendredi solidarité et coopération pour répondre à la crise déclenchée par la Covid-19 et reconstruire le monde en mieux.

🎙️ Bulletin ONU Info du 20 novembre 2020

Au menu :

Des dizaines de milliers de personnes ont fui la région du Tigré en Ethiopie pour trouver refuge au Soudan

L’ONU prévient que la crise économique dans le monde provoquée par la pandémie de Covid-19 pourrait être la plus dévastatrice de ces dernières décennies

Audio -
5'

Coronavirus : l’Afrique dépasse le seuil des deux millions de cas (OMS)

L’Afrique a franchi, jeudi, le seuil des 2 millions d’infections au coronavirus. Depuis le début de la pandémie, les 55 États membres de l’Union africaine accumulent désormais 2.014.174 cas confirmés d’infection à la Covid-19.

Covid-19 : l’OMS déconseille l’utilisation du remdesivir

Le médicament remdesivir de Gilead n’est pas recommandé aux malades de la Covid-19 hospitalisés, a annoncé vendredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui ajoute que ce médicament antiviral n’évite ni des morts et encore moins les formes graves de la maladie.